pk_live_wSjVV3EngqJDlRWoxYOvrX1r00gWR1d6bO

Ce n’est pas un scoop, pour gagner ma vie, j’écris des articles à longueur de journée… Enfin, pour être honnête, pas tout à fait ! D’ailleurs, c’est une question qu’on me pose souvent : à quoi ressemble la journée d’un rédacteur web ? Alors voilà, j’ai décidé de vous décrire avec ce témoignage l’une de mes journées, en espérant ainsi lever le voile de mystère qui entoure la vie de freelance à plein temps !

Commencer ma journée de freelance

Après avoir déposé mes filles, je me fais couler un bon café. Rien de tel qu’un peu de caféine pour éveiller mes neurones… Je m’installe avec mon mug fumant à mon bureau et j’ouvre plusieurs onglets dans mon navigateur :

  • Ma boîte mail
  • Mes réseaux sociaux (Instagram & Facebook)
  • Et mon petit timer favori : Tomatotimer

Je consulte donc mes mails, messages privés et autres commentaires, puis je réponds à chacun. Je consulte ensuite Trello, Asana et Slack, ces outils d’organisation où mes clients communiquent avec moi sur les travaux en cours. J’en profite pour vérifier dans mon agenda les deadlines du jour à respecter, et ajuster au besoin avec les nouvelles informations s’il y en a. Puis, je me prévois une plage de 25 minutes avec mon timer pour écrire. Pas pour mes clients, non, pas encore, mais pour moi. Cette plage d’écriture me permet de faire le point sur mes objectifs, mais aussi mes idées du moment.

quotidien-redacteur-web

Mon processus d’écriture au long de la journée

Bien, une fois cette petite routine effectuée, entrons dans le vif du sujet. Je m’attèle donc à produire les articles commandés par mes clients. Sourcing pour trouver des informations de qualité, élaboration d’un plan, puis écriture à proprement parler. Vérification avec les outils SEO que mon cerveau a bien fait son job pour le référencement, puis optimisation.

Lorsque cela est demandé, je cherche également quelques illustrations sur des banques d’images libres de droit, les renomme et les allège. Après chaque article, je fais une petite pause avant de les passer au correcteur, puis je les laisse reposer une nouvelle fois. La matinée se termine alors, j’en profite pour aller manger.

Une pause bien méritée

L’avantage de travailler de chez soi, c’est que pour faire une pause, les idées ne manquent pas ! Tantôt je sors mon stylo pour écrire (oui, encore), tantôt j’en profite pour prendre l’air dans le jardin, ou enfiler quelques perles. L’idée est surtout de me détendre, et de penser à autre chose que le (ou les) textes produits durant la matinée.

Quoiqu’il en soit, j’ai besoin d’un véritable « break » avant de me remettre à écrire. Je m’occupe aussi parfois de la maison, ou de passer quelques coups de téléphone. C’est aussi l’un de mes créneaux privilégiés pour les visios avec mes clients, ou bien avec les entrepreneurs que j’accompagne. Lorsque je vais au coworking, nous mettons à profit cette pause pour échanger, et faire connaissance avec les petits nouveaux.

Correction et relecture au programme de l’après-midi

Après cette pause, je me refais une boisson chaude, et me voilà repartie à travailler. Je commence par relire et corriger les contenus de la matinée, ainsi que ceux de la veille. Je traque les fautes, bien sûr, mais aussi les répétitions, les lourdeurs, les phrases trop longues… Je parsème le tout d’un peu de fun, lorsque le texte s’y prête.

Puis j’enchaîne avec l’intégration des contenus sur WordPress (ou bien le CMS du client), avec :

  • Le texte ;
  • Les images à la bonne taille ;
  • …Le tout correctement balisé.

Enfin, je termine en envoyant un petit message au client pour dire que ça y est, le contenu commandé est livré.

organisation-freelance

Planification et organisation pour le lendemain

Je finis ma journée en faisant un mini bilan de la journée écoulée, notamment dans le but de définir mes priorités du lendemain. Si je n’ai pas eu le temps de terminer un article, ou bien si un client me sollicite pour une demande urgente, c’est le moment où je l’intègre dans mon organisation.

Je prends toujours quelques minutes en fin de journée pour voir ce que j’ai à faire le lendemain. Je prends même parfois un peu d’avance lorsque le timing n’est pas trop serré. Cela me permet ensuite d’avoir de plus longues pauses, voire des journées off quand j’ai pris beaucoup d’avance. C’est aussi le moment où j’établis les devis, ou que je réponds aux demandes de missions.

Mes meilleures astuces pour que mes journées soient bien organisées

Pour planifier tout ça, et toujours avoir une vue globale du contenu à produire, je me sers de plusieurs outils. Premièrement, mon agenda Mr Wonderful. J’en suis totalement fan : entre ses petits autocollants beaucoup trop kawaï, et ses pages très bien construites je m’y retrouve à la perfection. J’y note tous mes rendez- vous, textes à produire, mais aussi mes idées ou encore listes diverses de « trucs à penser absolument ».

Comme mentionné plus haut, je me sers aussi de Trello et d’Asana : deux outils qui permettent de planifier des taches. Une solution idéale pour le client, qui ajoute ainsi ses textes à produire au fur et à mesure de ses besoins. Dernière petite pépite : mon planning semainier, que je remplis consciencieusement chaque dimanche soir. Il me sert de guide tout au long de la semaine pour jongler entre les deadlines et les imprévus qui ne manquent pas de se greffer. La bonne nouvelle pour toi ? C’est que tu peux le télécharger gratuitement dans la bibliothèque privée !